vendredi 27 février 2015

Bilan provisoire de la réunion avec Jean Auroux (médiateur SNCF)

Bilan provisoire de la réunion avec Jean Auroux (médiateur SNCF) qui se tenait ce jeudi à Tours pour évoquer l'avenir de la desserte TGV Tours-Paris avec les élus locaux (au moins ceux qui y étaient car Jean Germain et Philippe Briand étaient les 2 grands absents):
- risque de perdre des TGV à des horaires clés (exemple entre 7h et 8h du matin)
- risque de voir le dernier TGV retour du soir disparaitre (rappel : le dernier TGV Paris - Tours est à 20h36 aujourd'hui, il était à 21h16 il y a qques années...)
- risque d'augmentation tarifaire afin d'absorber le déficit de la future ligne LGV (100 à 200 M d`euros par an d'après la SNCF)
- culture du secret et manque de transparence de la part de la SNCF (aucune information officielle transmise aux usagers, premiers concernés par ces changements...)

A quelques mois de l'échéance (à partir de juin 2015, il sera impossible de bouger les horaires) et face à ces risques pour notre ligne, il nous faut des elements tangibles de la part de la SNCF : une garantie concrete en nombre de TGV en heures de pointe (ex: 6 TGV entre 5h et 8h dont 3 entre 7h et 8h15...)

Notre association réclame la mise en place d'un comité de défense de la desserte tourangelle "TOURAINE LGV 2017" afin d'agir de façon coordonnée et efficace vis à vis de RFF et de la SNCF.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés à priori. Nous n'accepterons pas les commentaires à caractère diffamatoire à l'encontre des salariés de la SNCF et des membres du Blog. Nous vous remercions de votre participation au débat