vendredi 15 janvier 2010

Élections Régionales 2010 et TGV TOURS-PARIS : faisons entendre notre « voie »…

Élections Régionales 2010 et TGV TOURS-PARIS : faisons entendre notre « voie »…

3.000 Tourangeaux prennent quotidiennement le TGV afin de se rendre sur leur lieu de travail à Paris… Mais ave c seulement 73% de TGV à l’heure et 30 heures de retard en moyenne par abonné, l’année 2009, comme l’année 2008, a été difficile. Les impacts de ces dysfonctionnements sur la vie familiale et professionnelle sont nombreux, nous demandons une indemnisation de 250€ à la SNCF !

Rendez-vous samedi soir 16 janvier à l’inauguration de la permanence de campagne de Mr NOVELLI (Secrétaire d’Etat) à Tours, Bd HEURTELOUP (siège de l’UMP).
A noter que Mr Novelli s’intéresse particulièrement aux transports et pose la question suivante : Quelles idées pour faciliter notre mobilité quotidienne et dynamiser l’économie de nos territoires ?
http://www.centredesidees.fr/accueil/transports

Nous avons une partie de la réponse… allons-y !

mardi 12 janvier 2010

Au Mans, une association d'usagers de la SNCF soutenue par le Président de la Région Pays de Loire a obtenu une indemnisation de 20%...

http://www.usagers-ter.org

Indemnisation : réaction du Collectif Usagers-TER Mécontents et de l’AVUC Ouest
Le Collectif Usagers-TER Mécontents et l’AVUC Ouest viennent de prendre connaissance du communiqué émis ce soir 15 décembre 2009, par la Présidence de la Région Pays de Loire.

Ils notent avec satisfaction que le conflit qui a entraîné des grèves sur les TER se termine et espèrent donc que la situation se débloque. Mais ils rappellent que les perturbations sont antérieures à ce conflit et que les usagers les subissent depuis la rentrée de septembre.

Ils notent aussi que la Direction Régionale SNCF vient d’accepter « un geste commercial » pour les usagers. C’est une évolution puisque hier une responsable SNCF déclarait oralement au représentant de l’AVUC « que satisfaisant à la mise en œuvre du service minimum, elle n’était pas tenue par la loi d’octroyer une compensation financière pour les usagers touchés ».

Prenant acte de ce geste commercial qui serait équivalent à 20 % d’un abonnement mensuel, à valoir sur janvier 2010, nous déclarons qu’il ne suffit pas à compenser le préjudice subi par les voyageurs.

Nous rappelons que depuis déjà deux semaines nous exigeons une compensation sous forme de prolongement d’abonnement d’un mois. Nous maintenons que l’importance de la demande est justifiée tant par la durée de perturbation que par les difficultés rencontrées par les usagers en terme financier et moral.

Nous demandons donc à rencontrer d’urgence la Direction Régionale SNCF.

Dans l’attente nous maintenons le mot d’ordre de grève des abonnements en janvier.

Enfin nous précisons qu’au moment où ce communiqué est écrit, la SNCF ne nous a pas encore contactés.

Le Mans, le 15 décembre 2009