mardi 1 novembre 2016

Les TGVistes Tours - Paris se cherchent une nouvelle voix....

Après huit années de présence très active, David Charretier quitte la présidence de l’Association des abonnés du TGV Tours-Paris. Il cherche un successeur pour faire l’interface avec la SNCF. (extrait NR du 28/10/2016)
Depuis 2008, il était de tous les combats, de toutes les négociations avec la SNCF. Vigie scrupuleuse sur les quais de gares et dans les trains ; interlocuteur attitré des élus locaux ; omniprésent sur les réseaux sociaux.
Mais, depuis deux mois, David Charretier n'est plus en première ligne. Il ne prend plus régulièrement le TGV entre Tours et Paris. Son parcours professionnel l'a aiguillé vers l'étranger – tout particulièrement l'Italie – où ce spécialiste du marketing international poursuit désormais sa carrière.
Voilà l' Association des abonnés du TGV orpheline ou presque, tant celle-ci était incarnée par son président fondateur. « Au départ, nous étions cinq. Aujourd'hui, notre association représente un millier d'abonnés, soit un quart des 4.000 usagers réguliers du TGV Tours-Paris », se réjouit David Charretier qui peut se targuer d'avoir fait bouger les lignes et fait entendre la colère des TGVistes au plus haut niveau.
http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Actualite/24-Heures/n/Contenus/Articles/2016/10/28/Les-TGVistes-Tours-Paris-se-cherchent-une-nouvelle-voix-2884047

vendredi 10 juin 2016

Après14 jours de grève, les usagers SNCF sont usés et doivent être indemnisés

Depuis le début des grèves, nous subissons des suppressions régulières, des mises à quai tardives, des rames non adaptées… La disparition pure et simple des navettes entre Tours et Saint-Pierre de Corps.

Nous voyageons debout, assis par terre, dans les couloirs, … avec du stress, de la fatigue … avec un impact non négligeable sur le plan professionnel.

Nous payons chaque mois entre 500 et 600 € pour un service qui n’est pas rendu.

Nous, les 4000 abonnés de la ligne, ne sommes pas des pigeons du rail, nous devons être indemnisés à un juste niveau… Notre demande est légitime.

Des le lundi 13 juin, notre association lance la grève de présentation de billets… comme cela se fait en ce moment dans plusieurs régions.