mardi 7 juillet 2009

Voyager debout pour 500€ par mois… ou le nouveau concept du 3 TGV en 1

Après l’augmentation du 1er juillet de 3.5% de nos abonnements (près de 9% depuis juin 2007... tout ça afin d'améliorer la qualité de service), certains d’entre vous (rien qu'une centaine) ont vécu un grand moment dans le TGV 8310 de 8h06 du mardi 7 juillet…

... et puis, le soir même, dans le TGV Paris - Tours de 18h10 avec plus de 150 personnes debout d'après un controleur dépité... (Nous en profitons pour dire que les controleurs sont, comme nous, victimes de ce type de décision peu pragmatique issue du siège parisien de la SNCF. Merci de rester courtois avec le personnel à bord et de rester en règle sur le plan des titres de transport - cf expérience de Guillaume DH dans les commentaires ci-dessous!)


"Le TGV est une sorte de métro de luxe... on y voyage debout mais à 120€ l'aller-retour" citation d'un voyageur dégouté.

Conséquence du service minimum d’été (suppression du TGV de 7h40, le plus utilisé par les abonnés), ce matin, mardi 7 juillet 2009, les voyageurs du TGV N° 8310 (départ de 8h06 de Tours) se sont vu entasser dans un TGV composé d’une seule rame.
Le TGV était déjà bondé à la sortie de la gare de Tours. A partir de Saint Pierre des Corps, ce sont des dizaines de voyageurs qui se sont retrouvé debout sur les plateformes ou assis dans les couloirs centraux, travaillant avec les portables dans les casiers à bagages (voir photo...).



Idem pour le TGV Paris - Tours de 18h10 qui est déjà saturé en période normale (car en simple rame). Depuis lundi 6 juillet, le TGV de 17h40 n'étant plus en circulation (forcément c'était un des plus emprunté) et il y a donc eu report des voyageurs sur le 18h10 qui en plus est resté en simple rame... pas bete! Mais la SNCF n'y avait pas pensé...


Donc, récapitulons : depuis ces 7 derniers jours, augmentation des tarifs de 3,5%, plus de 5 heures de retard en quelques jours et voyage debout! Que demandez vous de plus?


Mercredi 8 juillet : le TGV Paris-Tours de 18h40, n'a même pas été mis à quai... donc tout le monde dans le 18h50... et bien sur une centaine de personnes encore debout, ou assises sur les portes bagages... voir photo ci-dessous!


Après nos actions (voir ci-dessous : action du 2 juillet), nos alertes, l'intervention d'une Sénatrice, la SNCF propose enfin d’étudier le problème… --> nous avons gagné une rame supplémentaire sur le TGV N°8310.

INFO DERNIERE MINUTE : il n'y a plus de place (depuis 1 semaine) dans les TGV Paris-Tours de 17h15 et de 18h40 de ce vendredi 10 juillet... en partant du boulot à 15h30 vous devriez pouvoir attraper un TGV de milieu d'après midi! Et puis, c'est pas comme si on était en pleine crise économique, nos patrons ne se soucient pas trop de notre productivité ou de notre temps de travail....


Merci d’exprimer votre ressenti, votre vécu, votre expérience, votre retard au boulot, …. dans les commentaires de notre Blog (voir ci-dessous)

51 commentaires:

  1. J’ai vécu ça ce matin, consterné par ce que je voyais.

    Impossible d’avoir un billet avec garantie de place assise sur ce train, et pas la peine non plus d’essayer sur le 6h52 où on nous propose de payer 34,50 € de supplément car il n’y a de place qu’en 1ère !

    Le retard avec lequel j’arrive au bureau le matin serait encore acceptable si nous avions des conditions de voyage décentes. Et si le train arrivait à l’heure ! Ce qui n’était pas le cas hier matin (15 mn de retard, prises pour l’essentiel au départ où nous attendions une correspondance).



    Faut-il également que je revienne sur le train de 16h55 vendredi dernier (direction La Rochelle) nous a déposés à St Pierre avec 45 minutes de retard ?



    Les exemples de dysfonctionnements et d’aberrations seraient plus nombreux, depuis le début de l’année, que de voyageurs abonnés sur la ligne Paris-Tours…

    RépondreSupprimer
  2. Bravo une fois de plus , vivons debout nous sommes traités comme du bétail, faisons la grève du contrôle, d'ailleurs nous n'avons pas été controlé ce matin ils n'ont pas osé....$
    J'invite tous les voyageurs empruntant le Tgv de 8h14 (StPierre des Corps) à refuser systématiquement de présenter leur forfait tant que la sncf ne réagira pas

    RépondreSupprimer
  3. J'ai compté ce soir dans le 18h10 : nous étions 25 voyageurs debout coincés entre les 2 wagons, une femme a failli se sentir mal...

    Il n'y en pas un à la SNCF qui a imaginé qu'il était impossible de faire rentrer 2 TGV dans 1 seul!

    RépondreSupprimer
  4. Ce matin dans le TGV de 7h40 nous avons même vu le Sénateur Leclerc debout dans la voiture bar, la personne, qui l'accompagnait, pestait contre la SNCF...
    tout se perd, la SNCF n'a même plus de respect pour nos élus!

    RépondreSupprimer
  5. Le 18h10 était encore super bondé avec environ 150 voyageurs debout : j'invite Monsieur Guillaume Pepy à faire un voyage debout, il comprendrait notre désarroi.
    Pourquoi le 18h10 n'est-il pas en double rame toute l'année ? Ce soir, cela aurait permis à tous les voyageurs de trouver une place !
    Hier matin, le 8h37 (Train n°8310) était lui aussi plein à craquer avec aussi bon nombre de voyageurs debout.
    Alors, Monsieur le Président Général, réagissez et vite.
    Un usager exaspéré

    RépondreSupprimer
  6. Quel scandale ce train supprimé de 7h40!

    Pourquoi patissons nous encore et toujours de quelques décisions unilatérales de la SNCF. Elles ne se rend donc pas comptes que les gens n'ont pas 2,5 mois de vacances et que énormément de travailleurs travaillent en juillet et aout. Mon employeur m'a vu arrivé à 9h50 lundi matin! que voulez vous que je lui dise? La sncf a supprimé le tgv de 7h40 car ce sont les périodes estivales!?! Mais je ne suis pas scolarisé, je ne suis pas en fac, ou quelques autres écoles de com ou d'ingé...Non messieurs de la sncf nous sommes des travailleurs qui tous les matins nous levons et prenons vos trains pour aller travailler et gagner de l'argent pour payer entre autre vos abonnements (abominablement chers pour le service rendu)
    Combien de gens prennent le train le matin, combien partent en vacances et combien travaillent en juillet/aout comparativement à un mois de juin ou de janvier?
    Quels sont les motivations d'une suppression de train ?
    Mince alors payer un forfait pour que le contrat ne soit pas honoré quel scandale!

    Messieurs de la SNCF prenaient une fois le train que vous mettez à notre disposition en ces jours et rendez vous compte de notre desarroi.
    (Pardon pour les fautes d'orthographe je suis pressé)

    RépondreSupprimer
  7. Que dire à part que tout cela est un grand n'importe quoi !!! Le comportement de la SNCF par rapport à ses usagers est inqualifiable.

    RépondreSupprimer
  8. Abonnée SNCF depuis maintenant 15 ans, les problèmes que nous avons rencontré depuis le début de la semaine sont identiques tous les ans. La SNCF essaye de faire rentrer 3 trains dans 1 seul !!!
    La SNCF semble perdre la mémoire d'une année sur l'autre !!!!
    Pour ma part, j'ai voyagé assise mais dans les toilettes !!! Quel luxe à 500 €/mois !!!
    Je vous rejoints tous au niveau de vos commentaires.
    Continuons à nous mobiliser pour que la SNCF ne nous considére pas du bétail.

    RépondreSupprimer
  9. Merci de nous accorder un minimum de respect ! Nous consacrons des sommes importantes pour nos voyages bureau/domicile, en contrepartie:
    des trains sont supprimés, nous voyageons debout, les trains accumulent les retards, nos forfaits augmentent ... et en gare, toujours pas de places de stationnement vélo supplémentaires. Non, rien n'est fait pour notre confort, vraiment il y en a marre !

    RépondreSupprimer
  10. que font les parlemetaires Briand, Leclerc, Gilles....pour les Tourangeaux? Ils etaient tous dans ce Tgv du matin bonde...allez les gars, avec nous... vous avez les contacts qui vont bien. Et qui sait, nous representons 3000 personnes, cela compte pour les elections!

    RépondreSupprimer
  11. je dois rentrer chez moi a Tours jeudi soir afin de recuperer mes 3 enfants vers 19h...
    Sur la borne de reservation,ce matin, plus de tgv a 17:40, le tgv de 18:10 est complet, celui de 18:40 aussi...

    Je vais donc prendre la voiture! Combien sommes nous ds ce cas?

    Merci la sncf, vous mettez en danger la notion meme de service public

    RépondreSupprimer
  12. Ce 7 juillet, nous étions trois sur les strapontins, entourés d'au moins 6 personnes debout dans ce petit espace. Un matin parmi d'autres ... La veille, attente d'une correspondace en gare de St Pierre, un quart d'heure de retard ... Le 4 juillet, arrivée à Paris à 10h ... Et le soir, 3 juillet sur 18h40, arrivée à Tours à 20h (raté le bus, rentrée à pied à la maison, 1/2 heure). Tout le monde sait qu'il suffit de 10 mn de retard pour rater les correspodnaces de bus, ce qui au bout du compte occasionne 1/2 heure de retard au travail ; l'accumulation sur l'année = trois à quatre journées de temps de travail à rattraper ! Ras-le-bol des : "merci pour votre compréhension" !

    RépondreSupprimer
  13. Que l'on ne me parle plus jamais de service public à propos de la SNCF qui n'a qu'un seul objectif : vendre le maximum de trajets au prix le plus cher pour un minimum de coût, donc un minimum de train.
    Le métro au prix du TGV merci !

    RépondreSupprimer
  14. "SITUATION INTOLÉRABLE"
    Je viens de fêter mes 20ans de TGV et les trajets sont de plus en plus stressant. Retards à répetition sur le 8h14 et le 18h40, augmentation de 3,5% et pour finir depuis lundi nous sommes entassés comme des "bestiaux" dans le TGV.

    Ras le Bol de la part des "USAGERS EN COLÈRE".
    Nous demandons à Monsieur Guillaume Pepy de mettre une double rame sur le TGV 8310 et de compenser les désagréments des abonnés par des chéques voyage pour palier à la hausse du forfait mensuel qui est injustifié par rapport à la prestastion fourni par la SNCF dui se dégrade d'année en année.

    RépondreSupprimer
  15. Dégradation du service, stress quotidien à cause des retards à répétition, augmentation du forfait de 3,5 % (scandaleux au vu de la conjoncture et du service fourni), pour ma part 2 semaines de perdues sur le forfait de juillet car période de congés (le forfait ne peut être reporté et je ne pars pas encore en vacances en fonction de mon forfait...) . Faudra t-il aller au clash pour nous faire respecter ?

    RépondreSupprimer
  16. Et pour conclure ... Nous sommes entassés comme des bestiaux à l'aller comme au retour.

    M. Pepy, êtes-vous déjà en vacances ou allez-vous réagir efficacement ?

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour à tous. Je ne sais quoi rajouter... je suis dans le même désarroi que vous tous. Comment peut on respecter la SNCF avec un tel service. Les blagues disant "1 qui travaille trois qui regardent" serait plutôt a transformer en "1 qui pense, 3 qui appliquent bêtement" N'y a-t-il pas des concertations, des brainstormings afin d'essayer de satisfaire les vacanciers, et les travailleurs, qui, comme il a été dit très justement, n'ont pas 2 mois de vacances. Pourquoi mettre à mal le quotidien de personnes qui se lèvent souvent aux aurores, pour prendre un train dans lequel il ne peuvent même pas avoir un minimum de confort afin de se reposer. Une jeune fille a pris le train a Vendôme ce matin, et a du se mettre dans un casier a bagages, et a tant bien que mal réussi a fermer les yeux quelques instants.

    Voila, mon discours est très décousu, mais cela fait 1 an que je prends le train, et je n'arrive pas à comprendre ces retards a répétitions, les annonces de quai tardives, les arrêts multiples en pleine voie, les caténaires défectueux qui se rompent, les rails qui se dilatent, le mobilier normalement neuf qui grince, se casse la figure etc etc etc ....

    Messieurs de la SNCF, qu'est ce qui vous oblige a nous faire vivre cela ??? Avez vous au moins une excuse valable ??? Avez vous peut être des contraintes que le commun des usagers de vos trains ne peut pas comprendre.

    Merci de m'avoir lu.

    Un usager désespéré

    RépondreSupprimer
  18. je prends régulièrement les TGV de 18h40 et 19h30 pour Tours au départ de Paris. Depuis, quelques temps, les annonces de numéro de quai tardives se succèdent. Raison donnée par la SNCF: préparation en cours. Les usagers font alors les cent pas sur le quai et se ruent ensuite vers le quai qui est indiqué environ 5 minutes avant le départ prévu du train. Il en résulte cohue et surtout retard au départ et à l'arrivée du TGV. Alors les TGV toujours à l'heure?! J'en doute!!!

    RépondreSupprimer
  19. aujourd'hui mercredi 8 juillet, je vous confirme que vous allez avoir du mal a regagner Tours ce vendredi par Tgv.
    Plus aucune place de libre a partir de 17h (17:15; 18:40...)

    Apres avoir explique a mon employeur que j'arrive a 10h le matin parce que la Sncf a supprime le tgv de tours de 7:40, je dois lui expliquer que je dois quitter le boulot vendredi a 16h30 pour prendre l'unique tgv disponible qui me permet de rentrer a une heure raisonnable a la maison...
    La Sncf veut nous faire prefere la voiture!

    RépondreSupprimer
  20. Bonjour,
    J'étais aussi dans le TGV du soir. Franchement meme si je comprends à demi leur choix de retirer le 17h40, ils auraient du avoir l'intelligence de dérouter le Bordeaux de 17h45 vers St Pierre afin de soulager un peu les suivants.
    Les usagers n'ont pas des horaires qui s'adaptent aux besoins et aux choix de la SNCF.
    Le TGV-metro c'est moyen surtout juste après le 3.5% qui a du mal a passer.
    Et on passera les retards quasi quotidiens et passant "inapercu" aux yeux de la SNCF car inférieur a 30 min.

    RépondreSupprimer
  21. Je suis un "jeune" usager de la ligne Tours- Paris puisque je l'utilise depuis 8 mois à mon grand désespoir (je félicite au passage les personnes prises en otage par la SNCF depuis 10 ans et plus...)et je dois avouer que je suis sidéré! On ne peut pas reprocher à la SNCF son manque d'imagination et de fantaisie pour inventer des excuses bidons pour justifier les retards... Parfois , les annonceurs en bégaient tellement les motifs sont énormes,bref , passons. Je découvre donc avec stupeur qu'il ne fait pas bon travailler l'été car la double rame acquise aux forceps,vient de partir en congés... Depuis le début de semaine, sur 6 trajets , j'en ai fait 5 debout. Pour ma part,il est clair que je ne prendrai aucune reservation la semaine prochaine car à 3 euros l'aller retour quotidien en plus du prix hallucinant du forfait,je trouve cela tout simplement inacceptable.
    Je me dis , dans mon malheur, qu'heureusement que j'aime mon travail... Je n 'ose imaginer l'état d'esprit de ceux qui bossent sur Paris vraiment par nécessité...

    RépondreSupprimer
  22. Monsieur Pépy est fort sympathique de venir nous voir à Tours...mais est-il venu debout dans son train !
    Ces comportements de la SNCF sont honteux !
    Je propose une grève de présentation des réservations de la part des abonnés sur TOUS LES TGV : avec beaucoup de gentillesse vis-à-vis des contrôleurs, mais avec fermeté (cad que ça fini avec la police du rail ce genre d'histoire).
    Il faut que les marketingo-commerciaux (d'une entreprise en monopole !) se rendent compte qu'ils ont à faire à de clients et pas à des vaches.

    RépondreSupprimer
  23. Situation identique sur le TGV de 18h10 entre paris et TOURS depuis le début de la semaine (depuis le 6 juillet); TGV bondé !! normal quand on supprime un TGV (17h40) et qu'on ne rajoute pas de rame supplémentaire sur le suivant! Ils doivent certainement croire que tous les usagers sont prof ou quoi? car il ne faut pas rêver tout le monde n'est pas en vacances dès le 3 juillet!!!
    encore une fois bravo la SNCF, c'est vrai que l'augmentation indécente de 3,5% + les retards ça ne suffisait pas, il fallait en rajouter une couche!

    RépondreSupprimer
  24. Déjà bonjour et merci aux personnes qui s'occupent du blog et font passer les tracts.
    Moi de toutes les façon je crois que la SNCF est devenu une machine à faire du fric au lieu d'une entreprise de service. Alors quand le personnel de la SNCF peste pour éviter de devenir une entreprise privée ça me fait sourire car actuellement elle y ressemble car elle cherche à faire du chiffre. Tous les ans c'est la même chose il supprime le 7h40 et le 17h40 et tous les ans ils sont toujours aussi idiot car il supprime une semaine trop, quitte à supprime faut le faire après le 15 juillet mais jamais avant et jamais autant de rame d'un coup.
    De plus après une hausse contester, le trafic reste toujours aussi nul, des retards réguliers, de 5 à 10min. même si ça parait pas beaucoup en les additionnant sur une semaine ça fait long et ensuite cette débilité sur la suppression des TGV qui est jamais au bon moment. Bref moi je serais d’avis qu’à la rentrée si les choses n’ont pas bougées, de monter d’un cran les revendications, après le refus de présenter nos titres de transports je serais d’avis de venir dans le TGV sans prendre de réservation et si c’est pas assez de monter en puissance eux le font pour leurs revendications à nous de le faire aussi.
    Serge R.

    RépondreSupprimer
  25. Je confirme,
    j'ai eu le plaisir de poser un demi postérieur sur le rangement à bagages en milieu de wagon, avec une grosse valise me servant d'accoudoir mais me compressant les côtes....
    Le soir j'ai eu la chance de prendre le 18h40 et mercredi d'aller direct sur Roissy.
    Retour 18h10 : RAS sauf les 5mn habituelles qui m'auraient fait rater la correspondance pour Amboise si depuis longtemps que j'avais renoncé à compter sur les correspondances Amboise St-Pierre (malgré plusieurs courriers au Conseil Régional)
    A bientôt pour de prochaines aventures.
    Abonné depuis 11ans.

    RépondreSupprimer
  26. Bonsoir,
    Encore 15 minutes de retard sur le 18h40 d'hier soir (08/07).... "Difficulté de mise a disposition".
    Mais ce matin, comme déjà commenté sur le blog... double rame !!! ROYAL !!

    A demain ???

    RépondreSupprimer
  27. Blog des clients du TGV TOURS-PARIS9 juillet 2009 à 20:23

    Nous en profitons pour dire que les controleurs sont, comme nous, victimes de ce type de décision peu pragmatique issue du siège parisien de la SNCF.
    Merci de rester courtois avec le personnel à bord et de rester en règle sur le plan des titres de transport.
    Le collectif des TGVistes Tours-Paris n'incite pas à ne pas être en règle vis à vis de la SNCF...même si cela nous démange tous devant cette impression d'abus de la part de cette grande entreprise.

    Cf expérience peu efficace de Guillaume DH dans les commentaires ci-dessous

    RépondreSupprimer
  28. c'est super genial!!

    j'ai pris le 18h 10 ce soir et j'ai eu la chance d'avoir une pla ce en voiture bar mais pour cela il a fallu que je partes tot du travail . donc retard dans mes horaires de boulot. HALLUCINANT!!!on se serait cru un jour de greve, c'est effarant de voir que la sncf croit que tous les gens sont en vacances
    et donc que la rentabilite de leur bizness est en baisse . messieurs les dirigeants il va faloir arreter de prendre les gens pour des imbeciles, et nous trouver une autre excuse pour justifier cette decision de ne pas rajouter une rame. et puis merci aussi par la meme occasion d'avoir fait sauter le 17H40.et au fait ca donne quoi les augmentation de forfait? on les auras ou on les auras pas? une compensation??

    RépondreSupprimer
  29. Bonjour,
    Comme l'indique le message d'origine, restez courtois avec le personnel accompagnant. Franchement ce soir 9/07 a 18h10 certains se sont permis de se défouler verballement sur les deux controleuse.
    Elles et ils n'y sont pour rien dans toutes cette histoire aussi lamentable soit elle.

    RépondreSupprimer
  30. Je vois que nous sommes tous à 93%* d'accord...Belle majorité.

    Cela me démange depuis quelques temps de dire à la SNCF (puisque nous ne prendrons aucun personnel de cette belle société à parti) ce que je pense réellement de leurs services. Mais étant tellement fatigué de ce train-train qui malheureusement fonctionne bien mal, je dirai ceci :

    Je suis passager depuis 1 an seulement. Bien peu comparé à certains ayant passé leur vie professionnelle entre Paris - Tours (c'est dur à croire, mais ça existe). Une seule vraie raison m'a incité à faire ce trajet : la famille.
    Je gagne un salaire correct, du moins suffisant pour subvenir à mes besoins de jeune trentenaire démarrant dans la vie et envisageant de construire une famille. Le métier que j'exerce à Paris n'existe pas à Tours (à 93% sûr de ce que j'avance). Mais un problème existe, hormis celui non moins conséquent de la qualité du service; celui du coût de transport(...Ah bon?).
    Celui-ci représentant une telle charge, j'en suis venu au point d'envisager de quitter ma branche professionnelle, pour tenter de trouver un nouvel emploi ici à Tours (dans un domaine qui reste aujourd'hui pour moi une belle inconnue ceci dit en passant).

    Cela pour dire à la SNCF qu'à l'heure où les villes "peuvent" communiquer entre elles de manières rapides et diverses, que le marché de l'emploi traverse une crise considérable, que nous nous adaptons par la force des choses à un trajet Maison-Travail de plus en plus en important (et certainement plus pour les générations futures), il est peu juste que part un prix d'abonnement de transport exorbitant, certains usagers comme moi envisagent une reconversion professionnelle. J'irai même jusqu'à dire que cette barrière tarifaire imposée par la SNCF à tous les usagers, va à l'encontre d'un développement économique, disons inter-régional...
    Eh oui, c'est aussi cela de vivre au XXIème siècle. Nous n'allons plus forcément labourer notre champs à quelques 100 mètres de la ferme. Nous vivons avec notre temps et avec les avancées technologiques que cela comprend. Alors ne gâchons peut-être pas cette opportunité de développement professionnel, personnel et encore une fois économique par un obstacle encore une fois (x2), financier.
    Dernière chose : à 300 € /mois l'abonnement, je me poserai peut-être ces questions différemment.

    Bon bah il faut que j'aille me coucher, parce que y'a de la route demain...hein...

    Allez, salut.

    RépondreSupprimer
  31. hier soir ds le tgv paris-tours de 17:15 j'ai capte une conversation entre un chef controleur (que l'on voit comme par hasard ts les jours en ce moment...un certain MrChalon..). Il evoquait le probleme de mardi et des 200 personnes debout, en disant que ce n'etait pas de la faute de la sncf mais des abonnes avec la flexibilite offerte... imaginez la vive reaction de 1 des 3 abonnes!
    ...ca se trouve ce certain Mr Chalon va faire passe cette hausse de ton tout a fait raisonnable, j'etais juste devant, pour une agression...

    RépondreSupprimer
  32. Je suis navetteuse depuis 12 ans sur le Lyon-Paris, et mardi, nous avons eu droit à la même "blague" dans le 17h54 au départ de Paris, le suivant direct pour Lyon ayant été supprimé, tout le monde s'est tassé dans celui-ci ! Ca a été assez folko, et franchement, ça faisait longtemps que je n'avais pas vu ça, même en plein été. Et encore, sur cette ligne, on est relativement épargné par les manques de train. Nous, c'est plutot les 10mn de retard systématiques depuis des mois...
    Bonne chance pour la suite !!

    RépondreSupprimer
  33. Afin d'eviter que l'on reproche aux abonnes d'abuser de la flexibilite offerte... j'ai voulu changer de billet a la borne 30 minutes avant le depart : impossible! le tgv de 16:10 etant complet... je ne peux donc pas liberer une place ds le 16:55 ...
    Ce vendredi, tous les TGV pour Tours etant complets, flexibilite ou pas, quand on n'adapte pas l'offre a la demande, ça coince!

    Plutot que de depenser de l'argent ds des magazines quadricolor, ou des BD bidons ...la Sncf aurait pu faire une mini enquete "depart en vacances" aupres de ses usagers ou abonnes durant la derniere semaine de juin... ce qui aurait permis de caler le bon nombre de Tgv la premiere semaine de juillet!
    il ne faut pas sortir de X...

    RépondreSupprimer
  34. Je voulais répondre a Olivier (9/07).
    Le TGV de 18h10 n'avait pas de "difficulté de mise en place" vu qu'il était a quai bien avant 17h30.
    Ca aussi reste une excuse encore bidon de la SNCF pour expliquer leur manque de rigueur.
    Tous les soirs le 18h10 est a quai bien avant 17h30, correctement configuré et "nettoyé".
    Alors pourquoi ne l'affiche t il pas avant, reste une énigme pour moi.

    RépondreSupprimer
  35. Bonjour à tous.
    Je ne sais pas si je dois être rassurée ou effarée de voir le nombre de commentaires édités. Rassurée car on se sent moins seul mais effarée car on est tous dans le même état: FATIGUES, EXCEDES....et bien d'autres...
    Depuis 8 ans que je fais le trajet tous les jours la situation n'a fait que se dégrader. Les retards à répétition, les conditions d'accueil, le matériel qui vieillit et craque (lui aussi), sans parler du prix bien évidemment. Remarquer nos conditions de transport vont assez bien avec le fait que les abonnés sont les vaches à lait de la SNCF. A quand les wagons à bestiaux...
    Ras le bol. Et pis, si les agents de la SNCF peuvent prendre 6 semaines de congés l'été, ce n'est pas le cas de tout le monde. Ecoutez les infos, messieurs mesdames les responsables de cette merveilleuse société de service public, les gens prennent de moins en moins de vacances prolongées. A croire que vous êtes les seuls à ne pas être au courant.
    Bref,en gros je rejoins tous les autres commentaires.
    La suite au prochain TGV (debout bien sûr...)
    Courage à tous et vive la grève des contrôles.

    RépondreSupprimer
  36. Débout encore ce matin dans le train de 7h00...
    Bon courage à tous pour cette semaine

    RépondreSupprimer
  37. encore un train 100% à l'heure ce matin ! Le 9h38 (St Pierre) arrivé à Paris à 10h50.
    Mais l'important c'est notre "compréhension" n'est ce pas ! En revanche ne comptons pas sur la SNCF pour une compréhension réciproque. Toujours plus de retard pour des TGV toujours plus chers, voilà qui fait bien peu cas de nos situations de clients. Et je ne crois pas qu'une double rame pendant quinze jours sur le 8310 peut résoudre cela ! Ne baissons pas les bras sur les tarifs qui sont proprement exorbitants.

    RépondreSupprimer
  38. Le train n°8310 avait encore un quart d'heure de retard ce matin. Décidément, ce train n'arrive plus très souvent à l'heure en ce moment.

    RépondreSupprimer
  39. Encore deux jours de suite à 15 mn de retard sur le 8h14 au départ de SPDC à attendre que le Bordeaux-Lille de 8h03 avec ses 10mn de retard chroniques veuillent bien pointer le bout de sa carlingue, et nous on ne part qu'après !! Normal, on va travailler, on peut attendre pour que les vacanciers prennent leurs avions à l'heure...
    Et encore, ce matin on ne nous a pas tous entassés sur la voie 2 ! (le 8h03 a été reçu voie Z), mais on attendu qu'il parte quand même et qu'il s'élance sur la LGV.(z'ont du avoir un stagiaire qu'il leur soufflé l'idée qu'après 2, il y avait Z dans l'alphabet)

    RépondreSupprimer
  40. Apres des retards tous les jours de la semaine derniere, ce matin, lundi 20 juillet, le Tgv de 8H06 a accuse un retard de plus de 10 minutes pour "difficulte de circulation entre Saint Pierre des Corps et Vendome"... encore une nouvelle excuse... a croire que les controleurs ont un manuel recueillant des excuses bidons...

    RépondreSupprimer
  41. Cette fois, c'est un "feu de brousaille" qui nous bloque en pleine voie avant Vendome... Déjà 45 mn de retard sans clim ! Ras le bol de ce service public de m...

    RépondreSupprimer
  42. c'est chaud cette histoire de gens qui font des blogs sur des liaisons tgv :)

    RépondreSupprimer
  43. bonjour Anonyme,

    En effet, nous avons du en arriver la car les centaines de lettres envoyees au service client de la sncf n'ont rien change... le blog a eu un reel effet. Le Pdg de la Sncf le consulte aussi tres regulierement...

    RépondreSupprimer
  44. Je reprends le travail ce lundi 24 aout... je commence par une reunion importante a 11h00 a montparnasse(ma societe annonce une re-oganisation).
    Je decide donc de prendre le Tgv de 9h38 qui est cense arriver a paris a 10h35. Mais voila que nous sommes coinces en pleine voie depuis pres de 30 minutes avec comme seule explication: un probleme de disjonction dans la cabine du conducteur... les autres Tgv passent devant nous comme pour nous narguer!
    Merci la Sncf, pour la mise en danger professionnel d'autrui, en pleine crise economique ou chaque argument comme "retards repetes" peut etre utilise...

    RépondreSupprimer
  45. Mon mari est coincé en ce moment même debout dans le train 5064 (ligne bordeaux saint jean Lille Europe) et en plus de ca il y a un retard annoncée de 22min donc plus de 3 heures de route debout pour un billet en 2nde classe payer 46€. Pour une cause encore inconnu ils ont rassemblée les passager de 2 TGV dans un. Puis-je quand-même espérer une compensation?? Franchement voyager dans de tel condition est inconcevable et inadmissible!!!!!!!!.....

    RépondreSupprimer
  46. C'est aussi la rentrée SNCF !
    Lundi 31 août, TGV de 18h10 : 25 mn de retard, et pour assurer, on les prend directement au départ de Montparnasse, comme ça on limite franchement les risques d'arriver à l'heure !
    Bon courage à tous...

    RépondreSupprimer
  47. et encore en retard ce matin, 30 minutes pour des raisons obscures de probleme radio su le tgv d'avant.
    De plus, ns sommes bloques ds un tunnel, impossible de telephoner...

    RépondreSupprimer
  48. Je confirme les 30 minutes de retard ce matin sur le 8h14, sans explications, avec en prime un téléphone - réveil qui sonnait toutes les 10 minutes.
    Le bonheur.

    RépondreSupprimer
  49. consternant tous ces retards

    RépondreSupprimer
  50. Je vois que je ne suis pas le seul à avoir des déconvenues avec la SNCF, notamment sur le trajet Tours/Paris en TGV.

    Je fais pars de mon voyage à bord du TGV en date du 30 octobre 2009 parti de Saint-Pierre-des- Corps vers 10:38 à destination de Paris Montparnasse.

    Avant de vous faire partager mon expérience, je tiens à préciser que mon témoignage n'est en aucun cas contre les contrôleurs et que je respecte leur profession.

    Vendredi 30 octobre 2009, 9:45, je me rends à la gare de Tours pour acheter un billet TGV Tours/Paris Montparnasse. Je croyais qu'il ne resterait plus de place pour un départ immédiat. Ô surprise, la commande est validée à une borne automatique pour la modique somme de 55,40 Euros pour une place assise à bord non assurée. J'ai alors pensé que j'allais voyagé assis sur un strapontin, étant donné que je n'avais pas de place numérotée... Mais non !
    Une fois à bord, je fais de la place aux autres passagers, qui montent, montent et montent pour finalement me retrouver coincé tenant tant bien que mal mes bagages dans le couloir près des toilettes. Oui, tout le monde avait eu la chance de pouvoir acheter un billet .... Même s'il n'y a plus de place à bord, la SNCF continue de vendre des billets. Les parois du TGV seraient-elles extensibles? La réponse est non.
    Ayant conscience que les contrôleurs ne sont pas responsable de cette situation, et ne voulant pas les mettre en porte-à-faux, je leur faire poliment part de mon mécontentement et leur explique qu'il est intolérable de laisser voyager les gens dans de telles conditions. Pour toute réponse j'ai eu droit à leur mépris. Selon eux, ce serait de ma faute si j'ai voyagé de la sorte puisque j'ai acheté ce billet et qu'une place assise ne m'était pas assurée. Toujours selon eux, comme client de la SNCF, je pouvais acheter le billet pour prendre le TGV suivant. Je ne pensais pas qu'ils allaient oser me faire culpabiliser d'avoir acheté un billet pour emprunter le TGV... Mais alors s'il n'y a plus de place, pourquoi ce billet était-il en vente? De plus, quelle est la logique de vendre des billets dont ni le confort, ni les conditions sanitaires ne sont assurés ? En d'autres termes, le client est-il coupable d'acheter un produit en vente ??? Pour toute réponse, j'ai eu droit à un éloge deleur part de la politique du surbooking ... D'après eux, certains voyageurs achètent des billets, et comme ils ne prennent pas place à bord, ils laissent une place vacante. Les autres passagers peuvent donc s'estimer heureux de bénéficier de leur place. La SNCF est bien prévoyante alors ... Etant donné que je n'ai pas acquiescé leurs propos sarcastiques et méprisants à l'égard des voyageurs, ils ont préféré retourner vaquer à leurs occupations en me précisant que je ne comprenais rien. Je m'excuse auprès d'eux de mon ignorance. Mis à part cette petite erreur de communication, plusieurs questions se posent :

    Pourquoi des billets de TGV sont vendus dans des proportions considérables, bien au-delà des strapontins (destinés théoriquement aux voyageurs sans place numérotée) présents dans les voitures ?

    Le client est-il coupable d'acheter des billets dont les places ne sont pas numérotées ? Est-il en droit de voyager dignement ?

    La sécurité pour les usagers d'un TGV contraints à voyager debout ou dans des positions inconfortables dans les couloirs est-elle garantie?

    Je voulais enfin poser une question (un peu vacharde) concernant la formation des contrôleurs, mais je préfère m'abstenir pour ne pas polémiquer. De plus, je ne veux pas heurter celles et ceux (la majorité) qui font leur travail avec professionnalisme, qui sont à l'écoute des usagers et font preuve de respect. J'en ai déjà eu la preuve sur d'autres trajets. Merci à eux.

    RépondreSupprimer
  51. Si je tape sur internet: service publique / puis: transport, je ne vois apparaître nulle-part la SNCF.
    Petit rappel:
    "La SNCF est tenue par un contrat de transport qui comporte une obligation de conduire sain et sauf ses voyageurs à destination."
    Je comprend tout à fait l'énervement qu'il peut y avoir concernant les sur-réservations, ou encore même l'impossibilité de réserver suite à la mise en place de rame simple au lieu de double et par conséquent le fait que le TGV soit complet, mais il faut rappeler le côté sécuritaire du transport ferroviaire, et savoir que de nombreux retards sont dûs à cette sécurisation (accident de personne, déformation de la voie, etc.)
    Merci.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés à priori. Nous n'accepterons pas les commentaires à caractère diffamatoire à l'encontre des salariés de la SNCF et des membres du Blog. Nous vous remercions de votre participation au débat