mercredi 4 février 2009

Mr PEPY, Président de la SNCF, vient à Tours le mardi 10 février

Mr PEPY, Président de la SNCF, vient à Tours le mardi 10 février (gare de Tours - 8h à 9h)... et rencontrera à cette occasion des "usagers "de la ligne Tours-Paris... nous ne pouvons que nous réjouir de cette venue et de cette approche pragmatique.
En espérant que la SNCF locale jouera totalement le jeu et présentera à Mr PEPY des usagers "représentatifs" et totalement "transparents" par rapport à la situation de la ligne! (cf commentaires ci-dessous).


Après notre opération "usagers en colère" du 22 janvier 2009, le COLLECTIF accompagné de UFC QUE CHOISIR 37 a rencontré quelques dirigeants de la SNCF : Philippe ROTA (Directeur départemental dela SNCF) et Sylvie TARGA (Directrice TGV Atlantique) le 28 janvier 2009.

Les sujets abordés et nos requêtes :


  • RETARDS : demander à la SNCF de mesurer les retards en heures cumulées par TGV et par mois afin d'obtenir une analyse plus fine et plus réaliste de ces retards (rappel : alors que la SNCF communique sur le fameux 93% des TGV à l'heure, le collectif, via un système de recueil d'information sur les retards, met en avant un retard moyen par abonné de 30 à 50 heures en 2008 : moins flatteur, mais plus réaliste!).
  • COMMUNICATION : inciter la SNCF à mettre en place un service SMS efficace et réactif afin de nous alerter lors de dysfonctionnements sur la ligne (ex : suicide entre Vendome et Paris à 7h05 --> SMS à 7h15 --> organisation personnelle et professionnelle --> voyage en CORAIL...)
  • INDEMNISATION : passer d'une indemnisation de 4.60€ à 8€ par retard de plus de 30 minutes. Plus juste et surtout en lien avec le cout journalier d'un forfait mensuel!
  • TARIFS : refus de toute augmentation des forfaits en 2009 compte tenu des dysfonctionnents sur la ligne en 2008 et en 2009 (depuis le début de l'année, plus de 13 heures de retard)
  • E-FORFAIT : un abonnement plus souple et moins couteux pour l'abonné (60€ par mois en moins par rapport à un abonnement classique)
  • HORAIRES : fiabiliser le TGV 8310 suite au fiasco de ce changement horaire (plus de retard, moins de fréquentation... et surtout un sondage en ligne qui met en avant un désaccord à plus de 80%) + rétablir un TGV le soir (vers 21h30)
  • FREQUENTATION : passer le TGV de 7h40 (de Tours) en double rame ou en dupleix : entre 50 et 100 personnes voyagent debout au quotidien
  • PARKING : problème de saturation du parking voitures à SAINT PIERRE DES CORPS (200 places manquantes) et saturation du parking vélo en gare de Tours (il manque plusieurs dizaines de places, à noter que les vélos ventouses ne représentent pas un phénomène de masse....)
La balle est dans le camp de la SNCF... Nous restons vigilants sur les réponses et les délais!

En attendant, laissez nous des commentaires sur notre plan d'action et nos revendications sur ce Blog. Il faut savoir que la Direction de la SNCF est très attentive à ces commentaires!


Vous souhaitez être informé plus rapidement : laissez nous vos coordonnées email : tgv-tours-paris@live.fr


Les élus locaux nous soutiennent :
- Marie-France Beaufils, sénatrice d'Indre-et-Loire, a transmis un courrier au Président de la SNCF, Guillaume Pépy, pour lui demander un rendez-vous afin d'examiner avec lui la question des retards TGV
- JP GILLE, Député, a écrit à Mireille FAUGERE, Directrice Générale Déléguée de la Direction Voyageurs de la SNCF sur ces mêmes sujets
- Michel LEZEAU, Député, a saisi le Ministre des Transports + Michel Lézeau interviewé par TV Tours sur "les retards de TGV de la SNCF..." à suivre dans le journal du 6 février à 18h30
http://www.tvtours.fr/emissions.php

19 commentaires:

  1. Bravo à vous!
    on est avec vous... je n'entends que du bien de votre action à la fois pacifique et concrête

    RépondreSupprimer
  2. Il est temps que soit enfin intégrée l'importance économique des "3000" abonnés Tours-Paris : entre 5 et 10% des foyers de l'agglomération sont concernés par la bon fonctionnement de la ligne, cad par le maintien de la qualité de service.
    Aller ! Un peu plus de respect du client (tel que nous le pratiquons tous dans nos vies professionnelles) ne ferait pas de mal non plus...

    Gardez le cap !

    RépondreSupprimer
  3. Merci de votre action, en espérant que cela débouche sur du concret.
    Bon courage et merc pour le temps que vous prenez pour nous aider

    RépondreSupprimer
  4. Merci encore à vous pour votre action au bénéfice de tous les usagers.

    RépondreSupprimer
  5. Merci encore pour votre ténacité et vos initiatives.

    Un petit bémol tout de même dans vos propositions. Il me semble que le décalage du 8310 de 7h58 à 8h06 était, au départ, une bonne initiative car il permettait d'accroître l'amplitude horaire avec un plus grand écart avec le 7h40 et faisait gagner de précieuses minutes le matin aux parents qui doivent déposer leurs enfants, etc...

    Mais comme vous le soulignez bien ce décalage est à l'origine de nombreux retards. Alors ? !

    RépondreSupprimer
  6. Des propositions concrêtes, qui répondent à notre préoccupation, tout simple au demeurant :
    des trains à l'heure,
    et quand ils ne le sont pas : des indemnités au juste prix (et pas les malheureux 4.60€ après 3 mois de processus de traitement)

    RépondreSupprimer
  7. Bravo et tout mon soutien !
    Et une vigilance aussi à avoir pour les arrêts fréquents entre SPDC et Tours qui rallongent les temps (cf 18h10 de Montparnasse). Sur une si petite distance, c'est bien dommage.

    RépondreSupprimer
  8. - j'ai été de 1997 à 2002 abonné sur SPDC - Paris pour deux allers-retours par semaine. Il y avait peu de retards, de très rares pannes, pas du tout de ralentissement pour cause d'intempéries. Un véritable outil fiable pour aller au travail.

    - je suis de nouveau abonné sur cette ligne depuis août 2008 pour des trajets journaliers. J'ai pensé au départ que c'était pour fêter mon retour, une sorte de bizutage !!! Ce n'est pas le retard qui est exeptionnel c'est l'exactitude !!! Sans parler des pannes en tous genres, des trains sans conducteurs au départ pour des raisons multiples, etc... !!!

    Il va falloir se réveiller.

    RépondreSupprimer
  9. Il parait que Mr PEPY vient à Tours le mardi 10 février, je pense que votre action pertinente y est pour quelque chose...

    J'espère que la Direction de Tours lui présentera des vrais abonnés ... et pas des abonnés "amis" de type copain de machine qui travaille à la SNCF, le frère de bidule qui est cheminot... histoire de minimiser nos vrais problèmes et surtout de protéger qques personnes de la SNCF :
    "Non non tout va très bien Mr PEPY, regardez comme ils sont contents nos abonnés de la ligne Tours-Paris"
    Je dis ça, car je suis bien informé!!!!

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour,

    Bon courage pour le mardi 10, voici mon humble témoignage :

    Je fais des aller / retour depuis 7 ans et travaille pour la même société depuis 5 ans. J'utilise régulièrement les 6h10,6h52,7h40,8h16 et en retour les
    17h15, 17h40, 18h10, 18h40, 18h50. Mon travail ne me permet pas de savoir le matin même l'heure à laquelle je reprendrai le train le soir. De la même façon,du
    jour au lendemain, je peux très bien être amené à arriver plus tôt au travail.

    Voici mes constats :

    A l'époque (2001) ou je me suis décidé à faire des aller / retour, c'est la qualité du voyage ainsi que sa régularité qui m'avaient séduit. C'était pour moi
    la possibilité de programmer précisément et facilement mon arrivée au travail et d'utiliser l'heure de TGV pour avancer des dossiers.

    Au bout de quelques années (à partir de 2005), je me suis décidé à abandonner les trains (17:15, 18:50) qui n'arrivaient pas directement à Tours puisque la
    navette :
    --> Partait en retard de Saint-Pierre des Corps
    --> S'arrêter peu avant la gare de Tours pour laisser passer les corails prioritaires
    --> Mettait donc 15 mn pour faire 4 km

    Depuis 2007, je me vois contraint de voyager sur les strapontins, parfois debout et à de rare moment assis par terre . La fréquence de ces voyages en
    condition dégradé varie de 2 à 4 fois par semaine.

    Notons bien que la mise en place de la souplesse (contrainte) horaire me permettant de prendre le train heure après ne m'apporte pas grand chose puisqu'il
    est plein et que donc le billet n'est pas échangeable. Les contrôleurs tentent parfois de me facturer 10 € le fait que je dépasse plus d'heure, ce que je
    refuse désormais systématiquement. Je passe sur ceux qui ne connaissent même pas la règle et s'acharne lorsqu'on est pas dans le bon train ....

    Depuis mi-2008, j'arrive régulièrement actuellement au travail avec 15 mn de plus que l'heure escomptée. Il n'y a aucun ressenti seulement des fait.
    En partant des deux principes suivants :
    --> je marche à la même vitesse qu'il y a 5 ans
    --> pas plus lentement et que le métro va à la même vitesse qu'autrefois.

    De plus, il devient difficile de dire que Tours est à 1 heure de paris, puisque le matin, il faut désormais au minimum :
    6h10 --> 7h25 = 1h15
    6h52 --> 8h05 = 1h13
    7h40 --> 8h45 = 1h05
    8h06 --> 9h20 = 1h14

    Le TGV a été un formidable outil d'aménagement du territoire. Il a donné la possibilité à toute une population de vivre en province moyennant un prix somme
    toute élevé (424 euros + 60 euros de réservations= 500 euros par mois soit un 1/2 SMIC) mais raisonnable en regard de ce que cela apporte.

    La situation actuelle remet en cause cette équilibre :
    --> L'incertitude concernant la ponctualité transforme ce qui était un confort en zone de risque (au niveau du travail)
    --> L'indisponibilité chronique de places fait perdre en productivité et augmentent la fatigue.

    La dégradation brutale de la qualité du service rendu par la SNCF n'est plus à la hauteur du prix demandé.

    Le nouveau TGV est désormais capable de rouler à 574 km/h, c'est bien. Les miens ne sont plus capable d'arriver à l'heure ...

    RépondreSupprimer
  11. Déjà plus de 6 heures de retard durant le mois de janvier sur les TGVs empruntés!!!

    A ce rythme on va battre le record de 2008 !

    Et pourtant cela n'empêche pas la SNCF d'augmenter ces tarifs.

    Je voudrais également aborder un point rarement évoqué.

    En effet j'utilise un vélo pour me rendre à la gare de St Pierre des Corps, et le parking à vélo est saturé au quotidien depuis l'année dernière, suite à l'augmentation des carburants, qui a entraîné un changement dans les habitudes des usagers.

    De plus comme ce parking à vélo est non couvert, nos chères bicyclettes se dégrade au fil des intempéries, qui ne les ménagent pas en cette période hivernale.

    Il faudrait demander à la SNCF, toujours prête à s'engager pour la planète, d'améliorer et d'augmenter la capacité de ce parking à vélo, et ainsi convaincre de nouveaux usagers d'utiliser leur vélo pour se rendre à la gare, ce qui permet de réduire la facture de transport, déjà bien chargée, grâce à la SNCF !


    En espérant que ce voeux soi entendu, je réitère mon exaspération face aux augmentations non suivies d'une amélioration du service.

    Comme dirait Mr le président, quand on a pas de bons résultats, on n'a pas de bonus !



    En espérant être écoutés par Mr Peppy lors de sa visite à Tours et que la direction régionale de Tours sera plus honnête dans ces informations vis à vis de son patrons que vis à vis des usagers.

    RépondreSupprimer
  12. Parce que vous croyez vraiment que c'est la SNCF qui est chargée de les construire vos parkings? Ce n'est absolument pas son rôle, c'est comme si vous demandiez à EDF d'installer un abribus en face de chez vous!

    Il faut arrêter l'escalade des revendications hein, vous ne serez plus crédibles. Je comprends votre gêne, probablement quotidienne, mais il faut vous dire que ça pourrait probablement être bien pire (faites un tour au Royaume-Uni et vous serez nostalgiques de la Seuneuceufeu!)

    Et puis s'il vous plait, arrêtez de vous en prendre à ces malheureux agents commerciaux à bord des trains, ils font de leur mieux pour vous aider, et vous vous permettez de leur parlez comme vous n'oseriez même pas à votre chien! Il y a des limites à ne pas dépasser quand même!

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour,

    Il s'est passé quelque chose d'étrange ce matin, dans le TGV 8304 de 7h40 entre Tours et Paris. Ce train a fait son entrée en gare de Montparnasse avec... non, ce n'est pas possible, j'ai dû mal regarder... 2 minutes d'avance !

    Comme quoi, faire le trajet en 1h05, "c'est possible". La venue de M. PEPY demain aurait-elle une quelconque influence ?

    Mes collègues de travail ont réagi en me demandant si j'étais tombé du lit. "Non, j'ai juste pris un train qui est parti et arrivé à l'heure, pour la 1ère fois en 18 mois d'utilisation quasi quotidienne..."

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour,
    J'ai également pris ce train hier !! Effectivement quelle surprise !! J'ai aussi eu une collègue de travail qui m'a fait remarquer:" ben dis donc, tu arrives tôt aujourdhui !!". Si c'était comme celà tous les jours, je n'aurais pas autant de regrets à payer 595€/mois ...

    RépondreSupprimer
  15. CONFIDENTIEL:
    Le 36.35 de la SNCF hors la loi.
    La sncf risque de se faire sévèrement tancer par le cabinet de Luc Chatel.
    Fin octobre, le président de la société nationale avait promis, en effet, au secrétaire d'Etat à la Consommation de se mettre avant fin 2008 en conformité avec la loi qui interdit depuis le 1 janvier les numéros d'appel surtaxés.
    Or,le 36.35 de la SNCF qui sert autant à réserver son billet qu'a se rensigner sur les horaires des trains, est toujours surtaxé à 34 centimes d'euro la minute.
    Problème: le chantier de la refonte du portail téléphonique de la SNCF a pris du retard.
    Le 36.35 devrait donc rester hours la loi au moins jusqu'en mars prochain.

    Article du PARISIEN le 10/02/2009.

    Quand on s'entends dire dans le train 8310, par les commerciaux dirigeant de la SNCF, le jour de la gréve des "USAGERS en COLÈRE"que se numéro est GRATUIT, est qu'il suffit de l'appeller pour savoir les retards du trafic.

    Je me marre!!!
    Il n'y a pas que les trains qui sont en retards...

    "USAGER EN COLÈRE"

    RépondreSupprimer
  16. ET bien, moi qui commence à travailler le 30 mars à Paris, je suis en train de me demander ce que je fais. Tout ça n'est vraiment pas rassurant. Je voyais ça comme un plus, un bon salaire et un cadre de vie.
    Tout mon soutien pour vos actions qui me permettront j'espère de ne pas regretter mon choix.

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour,

    abonné depuis plus de 10 ans sur la ligne je ne peux que constater comme tout le monde que la ponctualité se dégrade très fortement depuis le printemps dernier.
    La SNCF ne reconnaît pas ses torts : exemple TGV 8304 du 7 janvier : retard 3h09, je reçois en réponse le 10 avril, il s'agissait d'un problème météo, donc pas d'indemnisation.....
    Sauf erreur de ma part (vu les nombreux cas de figure : SNCF c'est possible!) il s'agissait d'un TGV duplex qui a arraché la caténaire juste à l'entrée de la gare de St-Pierre des Corps, le retard est bien enregistré dans les systèmes de la SNCF (vérifié au bureau accueil de St-Pierre) mais à la mention engagement régularité il est indiqué : non.
    Quant à la sympathique journée du 30 mars, j'attends la réponse du service clientèle....(appellation à revoir).
    Merci à bientôt.

    RépondreSupprimer
  18. Bravo pour vos démarches qui je l'espère porteront leurs fruits ! Je découvre avec stupeur ces retard réccurents, sachant que je débarque à Tours en juillet prochain, continuant de travailler à Paris...

    Au fait, à quand la simplicité de l'e-forfait, monopole pour l'instant de Paris-Reims ?

    RépondreSupprimer
  19. prenez vos voitures au lieu de gueuler. Ou bosser dans votre region!

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés à priori. Nous n'accepterons pas les commentaires à caractère diffamatoire à l'encontre des salariés de la SNCF et des membres du Blog. Nous vous remercions de votre participation au débat