jeudi 8 janvier 2009

L'année 2009 commence mal : 6 heures de retard en 4 jours

Pour les abonnés de la ligne TGV TOURS-PARIS, l’année commence mal. Vous êtes sûrement informé de la galère que nous avons vécue mercredi 7 janvier 2009 entre Tours et Paris. A titre d’exemple, le TGV de 6h52 qui est arrivé à Paris à 10h20 soit plus de 2h20 de retard avec comme unique message explicite de la part du contrôleur (à 10 heures, soit plus de 3 heures après le départ théorique….) : « Circulation perturbée aux abords de la gare de St Pierre des Corps aggravée par les conditions climatiques, nous vous remercions de votre patience à notre égard et de votre compréhension ».

Autour de nous, les usagers étaient consternés, un conférencier qui devait intervenir sur Nice, une responsable d’une entreprise de design qui a loupé son rendez-vous avec un gros client, un cadre bancaire qui a du annuler une réunion programmée il y a plusieurs mois avec des patrons de filiales, une mère de famille qui devait emmener son enfant atteint d’une maladie chez un spécialiste sur Paris…

Sans compter le cafouillage en gare de Tours et à Saint Pierre des Corps en terme de communication des voyageurs…

Près de 6 heures de retard en 4 jours
Mais si ce problème était isolé et ponctuel, nous laisserions passer. Mais ce n’est pas le cas, car depuis le début de l’année, nous restons sur la même tendance de retards par rapport à 2008. A titre d’illustration, nous avons cumulé près de 6heures de retard en à peine 4 jours :
- vendredi 2 janvier : PARIS--> TOURS retard d’une heure pour « petit bruit à l’avant du train »
- mardi 6 janvier : TOURS-->PARIS retard de 30 minutes et 20 minutes au retour (sans compter l’annulation du TGV de 18h40) lié aux conditions climatiques
- mercredi 7 janvier : TOURS-->PARIS : 2h30 de retard lié à un problème de circulation aggravé par les intempéries (pour ceux qui sont partis de Tours, 4 heures de retard pour les usagers partant de Saint Pierre des Corps) et PARIS--> TOURS 25 minutes de retard sur le 18h50
- vendredi 9 janvier : de 40 ' à 1 heure de retard suite à un problème d'aiguillage à la sortie de la gare de Paris-Montparnasse

30 à 50 heures de retard cumulé sur la ligne TGV TOURS-PARIS en 2008
« C’est la faute aux intempéries » nous a ton rétorqué en gare de Tours, pas tout à fait, car durant l’année 2008 nous n’avons pas eu « - 10 degrés » tous les jours et pourtant ce sont entre 30 et 50 heures de retards cumulés (selon le TGV emprunté) pour un abonné de la ligne Tours-Paris… et tout cela pour 5.000€ d’abonnement par an et quelques dizaines d’euros maximum de dédommagement (pour information, un abonné ne se fait rembourser que sur la base de sa réservation à 1.50€, donc l’indemnisation est de 4 euros pour un retard de plus de 30 minutes).

36 commentaires:

  1. Le progrès financé par nous, pourquoi pas mais il faudrait au moins que les usagers qui empruntent quotidiennement la ligne Tours-Paris soient contents ce qui n'est pas le cas en ce moment. La SNCF n'a même pas daigné informer les usagers du changement d'horaire du train n°8310.
    Ce que je voudrais c'est que la SNCF écoute plus les demandes voire plaintes des voyageurs pour y remédier. Surtout il devrait améliorer leur politique de communication.

    RépondreSupprimer
  2. Dépuis trés longtemps, aucun TGV n'est à l'heure exacte.
    Il faut compter environ 1h20 pour effectuer le trajet si il n'y a pas d'avarie-perturbation majeure, si tout se passe bien.

    Pour espèrer une place assise un lundi matin, il faut réserver au minimum une semaine à l'avance (7h40 et 8h06).

    Le Paris-Tours 1 heure n'est plus qu'un rêve qui coûte toujours aussi cher.

    Bon courage à tous.

    RépondreSupprimer
  3. Bonsoir
    je suis abonné sur la ligne Paris-Tours, et en plus de l'abonnement je dois prendre des réservations.
    J'ai regardé d'un peu plus près mes résas, et je cherche à savoir à quoi correspondent les indications Heures de départ et heure d'arrivée qui sont mentionnées dessus.
    Le numéro de train je comprends bien, la destination aussi, mais pour ces deux indications je n'ai pas d'explications, quelqu'un peut-il me renseigner?
    Merci d'avance

    RépondreSupprimer
  4. En effet l'ami, j'ai le même problème sur mes résas. Par exemple ce soir, j'avais un billet TGV PARIS-TOURS départ à 18h40 et arrivée à 19h50, en réalité nous sommes partis à 19h20 et arrivés à 20h35...

    RépondreSupprimer
  5. Encore un problème ce vendredi soir (9 janvier 2009), un souci d'aiguillage à la sortie de Montparnasse et encore 40 minutes à 1 heure de retard pour le tgv vers Tours ... ce qui fait un total de 6 heures de retard pour la semaine! Mes voisins de TGV étaient exaspérés, l'un a du prendre une journée de RTT forcée ce mercredi à cause du pb de caténaire et une autre a loupé sa correspondance pour Saumur, la prochaine sera à 22h50

    RépondreSupprimer
  6. 12 Janvier :
    "Au nom de la SNCF, veuillez nous excuser pour le retard subi et pour la gêne occasionnée"

    Les voyageurs en provenance de Langeais en retard n'ont pas pu prendre le 7h40.

    Le 8h06 est arrivée à 9h35 soit un Paris-Tours en 1h29.

    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  7. Mais que dire mais que faire ? Mais comment ça tient en l'air ?

    Plus sérieusement, que faire ? Car soyons clairs, nous avons au demeurant tous besoin d'aller travailler le matin, sous peine de problèmes relationnels avec nos patrons ou de baisse d'activité sensible de nos chères sociétés. Et j'ai comme l'idée que nos amis de la SNCF le savent. Alors honnètement, au regard des objectifs de croissance de la SCNF dans les années à venir, pourquoi s'emmerder ? Ils ont sous la main toute la manne que nous représentons et la demande n'est finalement pas "élastique" comme disent les économistes ie on augmente les tarifs, on baisse le service, la demande reste constante. Formidable non ? Un monopole est généralement a généralement pour corolaire une mission de service publique. Mais lorsque la notion de service publique n'existe plus (maispeut-être m'a-t-elle échappé), lorsque qu'un établissement se comporte comme une société privée, il y a dès lors un paradoxe que je ne m'explique pas.
    En attendant, continuons à être patients et compréhensifs, le patron de la SNCF a déclaré qu'il était normal que les nombreux investissements consentis ces derniers mois et à venir soient répercutés sur le prix du billet. Ah bon ? Bah oui ...

    RépondreSupprimer
  8. Lundi 12 janvier, la galère continue.

    Tous les trains depuis ce matin ont au minimum 1 heure de retard.

    Retard annoncé en gare de st Pierre des corps : une caténaire HS à Mont au sud de Tours.
    Retard annoncé en gare de Tours : choc entre un cheval et un train.

    Toutes les raisons sont bonnes pour enfumer les voyageurs.....

    Unissons-nous tous contre la médiocrité institutionnalisée.
    Merci au blog Tours-Paris.

    RépondreSupprimer
  9. Ras le bol !

    Je confirme que le TGV de cem matin 8h14 à St-Pierre a mis 1h20.
    0 TGV à l'heure dpeuis lundi dernier, soit 11 TGV / 11 en retard !!!

    Je fais passer l'adresse du blog autour de moi...il nous faut nous réunir, d'autant qu'il y aurait aussi un groupe formé sur Vendome ... si quelqu'un en sait plus et peut aider à faire un éventuel lien entre les deux....

    A bientôt,

    Boris

    RépondreSupprimer
  10. nous sommes à plus de 7 heures de retard en 7 jours... les députés, le département et la région doivent réagir! Ils peuvent jouer un role déterminant...
    Après il y a l'action de désobéissance : grève de billets sur une semaine pour protester à la fois contre les retards et l'augmentation des tarifs...

    RépondreSupprimer
  11. Pourquoi ne pas toucher la SBCF au protefeuille?

    Lien vers l'article :
    http://tf1.lci.fr/infos/economie/entreprises/0,,4222290,00-la-basse-normandie-frappe-la-sncf-au-portefeuille-.html :
    Problèmes sur les lignes, sur les motrices, retards multiples attribués au froid : la région Basse-Normandie n'en peut plus des petits et gros soucis de la SNCF. Et elle a décidé de frapper là où ça fait mal : au portefeuille. Elle a tout simplement décidé de suspendre ses paiements au transporteur ferroviaire prévus dans le cadre d'une convention sur le TER. Paiements qui représentent tout de même la bagatelle de 50 millions d'euros par an. Outre les "trop nombreux incidents survenus ces derniers mois sur les lignes bas-normandes", avec la baisse des températures, les problèmes ont eu tendance à revenir "de façon répétée ces derniers jours".
    Et pour que l'affaire n'en reste pas là, la région a décidé de donner le maximum de publicité à sa décision en l'assortissant d'un communiqué : "L'exaspération des usagers est à son comble et justifie la décision que vient de prendre Laurent Beauvais, président (PS) de la Région Basse-Normandie, de suspendre son paiement à la SNCF".
    "Insuffisance des moyens techniques et humains"
    Parmi les raisons invoquées par la SNCF pour expliquer ces dysfonctionnements à répétition, certaines font plus particulièrement bondir Laurent Beauvais. Celle, par exemple, du gel du gazole : "Le gazole ne gèle pas comme ça", s'est emporté l'élu dimanche matin sur France info, "ou alors c'est qu'on ne prend pas bien soin des machines". Ou encore celle du manque de chauffeurs. Sans parler des problèmes trop fréquents de chauffage ou de climatisation.
    Pour la collectivité, "la répétition de ces incidents démontre l'insuffisance des moyens techniques et humains déployés par la SNCF sur notre territoire au regard des moyens financiers importants engagés par la Région Basse-Normandie". Les paiements mensuels resteront donc suspendus jusqu'à ce que la situation s'améliore.

    RépondreSupprimer
  12. Vendredi soir, le 17h55 en partance de Montparnasse est parti avec environ 20 minutes de retard, problème d'acheminement, paraît-il, et quelques minutes après le départ, arrêt en pleine voie, problème d'aiguillage. Nous sommes arrivés à Vendôme avec 45 minutes de retard.
    Ce matin, le train n° 8310 avait encore environ un quart d'heure de retard à l'arrivée.
    Quand la SNCF va t'elle réagir pour arrêter cette hémorragie ? Les usagers sont vraiment excédés. Comment expliquer à son patron que tous les jours il y a un problème sur la ligne Paris-Tours, c'est bien difficile. Nous allons devoir, peut-être, changer nos habitudes pour espérer arriver à l'heure au bureau mais ce genre de problème, la SNCF n'en a que faire. Elle ne pense pas aux répercussions que cela peut avoir sur notre quotidien.

    RépondreSupprimer
  13. Je suis entièrement d'accord sur une grève des billets sur une semaine. A suivre ...

    RépondreSupprimer
  14. En même temps ... vous aurez remarqué que les contrôleurs (qui ne sont d'ailleurs nullement responsables) se font extrêmement discrets ces derniers temps ...

    RépondreSupprimer
  15. pour ma part et si nous sommes assez nombreux (ffaire passer le message et le site !!!), totalement ok pour grève des billets la semaine prochaine

    RépondreSupprimer
  16. Suis partant également.

    A partir de lundi 19/01, on peut par exemple s'installer systématiquement en voiture 5 ou 15 et refuser de montrer sa résa au contrôleur. Par contre, il faut s'assurer que le contrôleur remonte l'information ...
    Qu'en pensez-vous ?

    RépondreSupprimer
  17. Je crois surtout que - si ce mouvement fonctionnait - il serait intéressant d'en informer la presse locale. Qu'en pensez-vous ?

    RépondreSupprimer
  18. Côté Vendôme, la sncf a supprimé un matin sans prévenir le panneau d'affichage qui existait dans la gare ... il est donc maintenant difficile de communiquer aux usagers.

    RépondreSupprimer
  19. Très bonne idée cette idée de grève mais en quoi consisterait-elle exactement ? Beaucoup ont des forfaits valables jusqu'au 4 février. Ne serait-il pas bien de faire cela à partir de cette date ?
    Oui, il serait très intéressant d'en informer la presse locale et nationale.
    Pour Vendôme, il suffirait d'en parler autour de nous, ce genre de nouvelle devrait vite se répandre.

    RépondreSupprimer
  20. Existe-t-il une association pouvant diffuser un tract ?

    RépondreSupprimer
  21. Tout à fait d'accord pour la grève des résa.
    Hier encore, arrivée en navette à Saint Pierre pour récupérer le 9H38. pas de TGV. Demi-tour en navette vers Tours pour "attraper" le TGV de 10H20. Arrivée Paris à 11H45 soit plus d'1heure de retard. RV avec mon client annulé. Commande pour mon entreprise repoussée. Super en temps de crise!! Merci la SNCF!! Selon l'accueil de la gare de Tours, un message a été passé au moment du départ de la navette à 9H26 mais l'agent me confie que je n'ai pas dû l'entendre me dit il car dans le train, on entend rien. Doit-on en rire ou en pleurer!!??

    RépondreSupprimer
  22. Une action efficace pourrait effectivement passée par un grève des resas plusieurs jours durant pour marquer le coup. Mais je pense sincèrement que cela se prépare : tract d'information 1 semaine à l'avance décrivant l'action, port d'un signe reconnaissable le jour J (autocollant, badge ?), invitation de la presse et liste de revendication ou mécontentement afin d'engager avec la SNCF une négociation et enfin action/négo indépendantes de tout mouvement politique et/ou syndical.
    A titre personnel, j'arrive au bout de ce qui me semble supportable avec cette entreprise et ses agents. Outre les retards scandaleux devenu une façon "normale" de faire circuler les trains, l'impertinence et le foutage de gueule des agents en gare ou roulant dépasse l'entendement. Voilà, prêt à agir !

    PS : j'en profite pour saluer les "veilleurs" de la SNCF ...

    RépondreSupprimer
  23. Heureux de voir qu'une demie page nous concerne sur la NR de ce matin.
    En espèrant que ça bouge.

    Bon courage à tous.

    RépondreSupprimer
  24. Entièrement d'accord avec vous tous sur les retards à répétition. Il faut que l'on attaque là où ça fait mal, donc grève des réervations et pas de sous qui rentrent dans les caisses.

    Avec le prix que l'on paye par mois, cela fait vraiment mal au coeur : 424 euros d'abonnement (Tours) + 60 euros de résa.
    De plus, je trouve que la déclaration aux frais réels aux impôts n'est pas super intéressante. On grignote une centaine d'euros par rapport à la déclaration aux 10%.
    Bref, si les augmentations continuent, ce sera patates tous les soirs...

    Ah oui, j'oubliais encore une chose : le chauffage dans les wagons. On dirait que ce chaufage dure 15 minutes en partant de Tours et plus on roule vers Paris, plus les températures deviennent glaciales.

    Bref : retards + coûts + chauffage inexistant = ras le bol

    RépondreSupprimer
  25. Bonjour,

    cette grève serait la bien venue, mais vous parlez essentiellement de la liaison Tours-Paris...
    mais il ne faudrait oublier qu'il a aussi des usagers qui ont les mêmes problèmes sur la liaison Saint pierre des corps-massy...
    et qui en plus de ça a moins de train (pas de train entre 6h32 et 9h00) et le soir idem 1 train toute les heures voir toutes les deux heures...
    Donc partant pour cette grève du vendredi 23 janvier car nous (les habitués de massy) nous prennons le train de 6h32 (à st pierre) à destination de paris montparnasse.

    RépondreSupprimer
  26. Ca fait 5 ans que je suis dans la région, que je me déplace très souvent en train, notamment entre Tours et Paris Montparnsse et sincérement, je ne vois pas de quoi vous vous plaignez.
    Les chemins de fer Francais sont les meilleurs en matiére de sécurité. La loi de la physique est claire: une rupture de caténaire rend impossible la circulation des trains électriques; qu'il y'ait des banquiers, profs, assureurs ou que sais je encore à bord du train ou non. Que ce soit un TGV ou non. Le retard ne dépend pas des passagers transportés, mais du type de panne (et oui, les trains sont un concentrés de technologie, de masses electriques etc... sensibles et qui, en cas de défaillance, peuvent devenir très dangereux et vaut mieux un retard qu'une catastrophe!!!), d'incident (et en plus, il manque des effectifs... et des moyens; la, faut vous adresser à ceux qui cassent le service public), etc...

    Et oui les gens, les trains, comme les voitures, les avions, etc, ne sont pas infaillibles.
    Le service public à la SNCF se dégrade. Ca vient de la politique gouvernementale (Bruxelles etc...). Si ça continue, ça sera bien pire.
    Destressez vous un peu, de toute façon, je ne vois pas ou vous les voyez vos retards quotidiens...
    PS: J'ai déja pris le train en Angleterre; 5 mois durant, tous les jours. Y'a de quoi vraiment péter une durite. Alors estimez vous heureux.

    RépondreSupprimer
  27. Ah oui, je vous rappelle que d'inciter à voyager sans être en régle, c'est s'exposer à des sanctions pénales; et si vous avez un accident (jambe cassée..) à bord du train sans être en régle, vous êtes très mal. Oui, en droit, je suis super fort! Vous pouvez me croire.
    Vous verrez bien de toute façon. Et puis c'est pas en faisant "grève" que les trains ne tomberont plus en panne, que les caténaires ne se romperont plus, que les gens ne se metterons plus sur les voies par desespoir ou non... Et surtout, ce n'est pas si vous vous faites "grève" bêtement qu'il y'aura + de personnel pour assurer un service public optimal.

    RépondreSupprimer
  28. Ca me fait rire ton commentaire touraine-et-savoie. La plupart du temps et c'est mon cas, on se plaint surtout des retard quotidien, de 10min qui se sont multiplié depuis la mi-2008 et qui n'ont aucune explication. Je comprends qu'il y a des retards qui sont pas du à la SNCF, mais quand même les caténaires aussi souvent je trouve ça enorme, c'est un manque d'entretien et c'est pas faute de moyen vu que la SNCF augmenter ces tarifs tous les 6 mois. Mais au fait il se gène pas eux à emmerder les gens avec leurs grèves, pourquoi nous ne pourrions pas non plus montrer notre mécontentement ?????

    RépondreSupprimer
  29. Réponse à Chem-37 et Touraine&Savoie, nos 2 salariés de la SNCF qui essaient de défendre en vain leur belle entreprise. Nous avions la possibilité d'effacer ces 2-3 commentaires de votre part qui nient la réalité des voyageurs, mais nous avons préféré les laisser car ils sont intéressants, notamment quand vous affirmez que les TGV TOURS PARIS sont essentiellement remplis de médecin, de banquier , d'assureur...des cols blancs. C'est totalement faux, oui, il y en a mais il y a aussi beaucoup d'employés fonctionnaires, de salariés qui n'ont pas tous choisis d'aller travailler à Paris mais qui ont été licenciés sur Tours (il est vrai qu'à la SNCF cela ne risque pas de vous arriver), ou des femmes seules (qui ont divorcé)... et qui n'ont pas eu le choix d'aller travailler en région parisienne.Nous vous invitons à descendre de votre cabine de pilotage et venir constater les profils des usagers que vous transportez tous les jours...

    RépondreSupprimer
  30. Pour ma part, cher intervenant du message précédent celui ci, je ne suis pas du tout dans une cabine de pilotage (un TGV ne se pilote d'ailleurs pas; ça se conduit) mais dans un poste de régulation de la circulation et j'ai vue sur l'état de la circulation à 360 degrés autour de St Pierre des Corps. Actuellement, seul le Corail Intercités 4506 LYON NANTES est retardé, en l'occurence de 3h15 suite à la panne d'un TER entre Lyon et Roanne. Aucun TGV retardé. Rien d'autre.
    Figurez vous, véridique révélation, que l'élue de mon coeur fait parti des votres chaque matin et chaque soir; elle prend en effet des TGV entre St Pierre et Paris Montparnasse afin d'aller travailler. C'est, me direz vous surement, parce qu'elle ne paye pas de billet de train (juste 1€50) qu'elle passe au travers de retards répétitifs comme vous les mentionnez. Ou alors, c'est sa montre qui retarde; au quel cas, celle de son employeur aussi car elle n'arrive pas aussi souvent en retard.
    Sinon, pour vous rendre compte de ce qu'est la circulation ferroviaire, venez donc une journée dans un poste de régulation. Vous verrez ce qu'est l'engorgement, l'application de dizaines de procédures de sécurité afin de ne pas faire percuter deux trains entre eux.
    Au passage, à le ou à la lire, touraine-et-savoie ne me semble pas être une ou un cheminot mais un voyageur, comme vous autres.
    A bonne entendeur...

    RépondreSupprimer
  31. Bonjour,

    Je voulais réagir au commentaire de CHEM37 : les retards existent réellement et sont répertoriés sur ce blog.
    Je suis d'accord que 10 minutes ce n'est pas la fin du monde, mais quand le col blanc que je suis se lève à 5h tous les jours pour prendre le 06h18, et rentre chez lui avec le 18h10 qui n'est JAMAIS à l'heure, chaque minute ressemble à une heure.
    Et oui, au bout de 14h de travail + transport par journée, je peux enfin prendre ma voiture à Saint Pierre pour aller payer la nounou et lui donner un supplément proportionnel au retard quasi-quotidien de ce train sensé arriver à 19h14.
    De votre station d'aiguillage, regardez tous les jours si ce train arrive à 19h14, pointez comme nous au lieu de soulever des généralités. Faite une journée de travail de 14h, vous comprendrez....

    RépondreSupprimer
  32. Bonjour,

    J’étais dans le TGV Tours/Paris de 8h06 de ce matin lorsque je vous ai vu tracter.

    Il est amusant pour commencer de voir à quel point l’accès à l’information n’est pas destiné aux plus jeunes d’entres nous puisque je n’ai pas eu le droit à votre flyers que vous avez distribués aux personnes de ce train ainsi qu’a la personne se trouvant à côté de moi.

    Je sais bien que les temps sont durs, mais à 20 ans, ont est pas tous chômeurs.

    Bref, je me suis débrouillé pour me procurer un de ses prospectus à l’arrivé du train.

    Premièrement quand quelqu’un vous dit « Ont est avec vous » comprenez « Je suis avec vous », les généralités vont bon train (Humour, humour.) mais preuve en est, JE ne vous approuve pas.

    Et comme à chacun de s’exprimer librement et d’exprimer ses opinons je vais m’adonner à quelques calculs amusant :

    Je vous cites : « 30 à 50 heures de retard pour un abonné empruntant quotidiennement le TGV sur la ligne TOURS-PARIS » donc cela sur 1 an.

    Déjà, il ya une différence entre 30 et 50 h…Il y 20 heures qui ont disparu…Presque 1 journée. « Que personnes ne sorte, on m’a volé mon innocence ! »

    Basons-nous sur 50h, il y a 365 jours dans l’année :

    50/365 = 0,14 min environs.

    Donc j’ai 14 min de retard par jours à condition qu’il n’y ai seulement qu’un train dans la journée ce qui est impossible.

    En partant sur une base de 20 train par jours ont à :

    0,14/20 = 0,007 seconde !

    La SNCF ne vous prends pas en otage, vous êtes libre de prendre votre voiture et à titre comparatif :

    Voiture :

    Prix à l’année : 31336 € ( 40 € d’essence, 20,30 € de peage, faites le calcul sur 5 jours travaillé puis sur 52 semaines…)
    Retard à l’année : 260 h (1h par jour bloqué sur le périph et je suis sympa.)
    SNCF :

    Prix à l’année : 6432 € (Forfait mensuel 536 € et resa 1,5 €)
    Retard : 30 à 50 h.

    Il est plus facile de s’en prendre à une personne (Un entreprise est considéré comme une personne morale) que de s’en prendre à soit même, assumez vos choix et vos modes de vies. Personnes ne vous forces à prendre le train, personnes ne vous forces à habitez si loin de votre lieu de travail.

    Vous pleurez à la moindre grève, vous qui n’avez pas la moindre volonté de défendre vos droits élémentaires, mais les jours ou la SNCF sera privatisé, que vos billets vont doubler, ou triplé et que vos lignes de provinces (Cette remarque ne concerne pas la ligne Paris/Tours) peu fréquenté seront supprimé, vous allez vous en mordre les doigts…Mais ont récolte se que l’ont sème.

    Eternel insatisfait, balaye devant ta porte !

    Et non, je ne suis pas fonctionnaire, je ne travail pas à la SNCF .

    Merci.

    RépondreSupprimer
  33. Blog des clients du TGV TOURS-PARIS20 janvier 2009 à 06:35

    réponse à anonyme (message du 19 janvier à 23h)

    Il est vrai que nous aurions pu effacer votre commentaire bourré d'erreur d'appréciation (et de fautes d'orthographe) et de préjugés.

    Tout d'abord désolé de vous avoir oublié lors du tractage... nous ne voulions pas déranger les gens qui dormaient. Peu importe vous avez pu nous lire.

    Je vais prendre un peu de temps pour vous répondre malgré votre agressivité dans vos propos...

    Concernant les heures de retard, 30 à 50 heures il s'agit d'une moyenne de retard pour un abonné donné et calculé selon le TGV emprunté (les TGV de 6h10 sont souvent plus à l'heure que le 8h06)... ce qui veut dire que nous sommes loin des quelques secondes par jour, refaites vos calculs... et travaillez sur la base de 200 jours ouvrés (et oui, heureusement nous ne travaillons pas encore les WE)

    Concernant le choix d'habiter Tours et de travailler sur Paris, que vous considérez comme un luxe de parisiens qui souhaitent profiter du vert… c’est bien mal connaître la situation des personnes prenant le TGV au quotidien.
    Beaucoup d’entre nous sont Tourangeaux et se sont fait licencier de leur boite à Tours, et ont du trouver un boulot sur Paris faute de dynamisme économique sur Tours à part si vous êtes Notaire ou Médecin (peut être connaissez vous le pb). Aussi, quelques abonnées, après un accident de la vie ont du reprendre le travail, et faute d’en trouver sur Tours, ils vont bosser sur Paris, celles-ci consacrent jusqu’à 20% de leur salaire pour se payer le luxe d’aller travailler à la Capitale.

    Enfin, concernant le service public, la privatisation de la SNCF,… je ne comprends pas. Jamais vous verrez dans ce blog quoi que ce soit sur la nécessité de privatiser la SNCF… et pour cause. Je ne comprends pas non plus dès lors que nous parlons de dysfonctionnement de la ligne entre Tours et Paris (hélas on n’a rien inventé), une minorité imagine sous des pulsions idéologiques que nous sommes pour la privatisation de cette société. Pourquoi ? ne peut on pas parler d’amélioration de la qualité des services publics pour justement qu’ils restent publics. Tous ces dysfonctionnements donnent de bonnes raisons à certains d’évoquer la privatisation… alors laissez nous faire notre job d’usager responsable !


    Je vous invite donc à venir nous rencontrer jeudi ou vendredi dans le wagon bar afin d’échanger de vive voix sur notre action, et de mieux nous connaître car il serait dommage de rester dans votre anonymat… et vous serez surpris ou surprise de connaître nos opinions par rapport au service public, au souci de l’autre…si bien sur, vous avez des convictions et un peu de courage. Vous pouvez aussi nous envoyer un email au tgv-tours-paris@live.fr

    RépondreSupprimer
  34. Bonjour,

    Comment et quand peut-on vous rencontrer ?
    Quand allez vous faire une opération "grève des billets" ?
    Cette opération aurait-elle lieu dans tous les TGV matinaux ?
    Merci de votre réponse

    RépondreSupprimer
  35. Habitant Vendôme depuis peu, et travaillant sur Paris, je voudrais répondre au message agressif du jeune anonyme lu plus haut.

    Est-ce un luxe de vivre en province et de travailler à Paris ?
    Ce n’est visiblement pas le cas pour la plupart des TGVistes Tourangeaux qui sont obligés de travailler sur Paris, faute de trouver un emploi à Tours.

    En ce qui me concerne (je parle à titre personnel) ; J’ai décidé de vivre au vert, pour ne plus avoir à supporter les bouchons sur le périh ou le misérable RER A.

    Vous considérez cela comme un luxe… Mais cher Monsieur, nous ne sommes pas en Union Soviétique.
    Dans la France de 2009, chacun a le droit de se payer les luxes qu’il veut.

    La question n’est pas idéologique, elle est banalement, simplement : commerciale.
    Quand on se paye un luxe à 579€ par mois, la moindre des choses, c’est d’en avoir pour son argent.

    Or, en tant que service commercial, et en tant que service public, la SNCF n’offre pas le service pour le quel nous la payons.

    C’est un peu comme si vous mettiez le prix fort pour un grand vin de Bourgogne, et qu’on vous servait de la Villageoise. C’est assez simple à comprendre, non ?

    L’intervention de cet internaute illustre parfaitement la problématique SNCF.
    Au lieu de voir le problème de manière pragmatique, il lui donne un sens idéologique.
    En gros, le discours consiste à dire :
    « La SNCF manque de moyens, c’est la faute de l’Etat, si vous n’êtes pas content vous n’avez qu’à prendre la voiture ou habiter sur Paris »

    C’est trop facile !
    Une fois pour toutes, la SNCF ne manque pas de moyens.

    Les derniers chiffres disponibles datent de l’exercice 2007, et on été communiqués par Guillaume Pépy, Président de la SNCF :
    1, 042 milliards d’euros de bénéfices ont été engrangés, permettant d’ailleurs de verser une prime aux salariés.
    La subvention directe de l’Etat s’est élevée à 6, 660 milliards pour la SNCF + 8, 238 milliards pour l’effacement de la dette + 4, 369 milliards pour RFF (Réseau Ferré de France).
    Je rappelle que la dette de RFF s’élève à près de 28 milliards d’euros !

    Sur l’année 2007, le poids des subventions versées à la SNCF équivalent à 581€ par contribuable, et 986€ en incluant le remboursement de la dette.

    Ces subventions représentent 0,7% du PIB de la France, ce qui contribue largement au dépassement des fameux 3% de déficits autorisés par le traité de Maastricht ! (sources : http://www.ifrap.org)

    Et vous imaginez bien que ces chiffres n’ont pus qu’augmenter sur l’exercice 2008…

    Ce n’est donc ni une question idéologique, ni une question de moyens.

    C’est une question de mauvaise gestion, de dépenses inconsidérées (je pense notamment aux avantages considérables dont ont bénéficié les agents SNCF pendants des années), mais aussi d’absence totale de prévoyance : Le réseau n’a pas été entretenu comme il convient, et n’est pas préparé à l’augmentation pourtant prévisible du trafic.

    Il est donc scandaleux (et immoral), que le coût des nouveaux investissements soient répercutés sur le prix du billet.
    La punition est double : Non seulement, en tant que CLIENTS, nous payons très cher un service inefficace ; mais nous le payons aussi en tant que contribuable.

    Toutes les actions de protestation sont donc parfaitement justifiées.

    RépondreSupprimer
  36. Il n'aura fallu que quelques jours à peine après notre opération" grêve de présentation des forfaits",^pour que la SNCF refasse parler d'elle !
    Ce matin, le TGV n° 8310 de 8h14 (au départ de Saint Pierre Des Corps) est parti à 8h49 ! Heureusement les hauts parleurs nous "informaient" régulièrement sur l'état du trafic. dans un 1er temps, la "voix" nous annonce un retard de 10 minutes à cause d'un "problème à l'intérieur du train". Puis, quelques secondes après, nous avons appris que le retard était de 20 minutes. La raison ? "problème avec les forces de l'ordre". Enfin, la "voix" a annoncé un problème "d'agression physique sur un contrôleur en gare de Tours par un voyageur" ... pendant que le tableau d'affichage des trains s'animait de nouveau pour présenter un retard de 30 minutes. Finalement c'est avec 35 mn de retard que nous sommes partis.... mais la SNCF a tenu à nous informer régulièrement de l'état du trafic ... quitte à s'emmêler - encore ! - un peu les pédales avec les raisons invoquées !!!

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés à priori. Nous n'accepterons pas les commentaires à caractère diffamatoire à l'encontre des salariés de la SNCF et des membres du Blog. Nous vous remercions de votre participation au débat